AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 M'yuan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M'yuan
Mizar Kappa
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: M'yuan   Mar 31 Aoû - 20:18

________________________________
M’yuan

_________________________

    Spoiler:
     

      « M’yuan. Faible. M’yuan. Blanc. M’yuan. Maigre. »

      Toujours répété. Toujours murmuré. Peu importe l’endroit, peu importe les autres, on répète on murmure. Moi. Moi. Moi. Si différent. Si étrange. Mère me trouver bizarre. Mère ne pas vouloir me manger, moi, quand, enfant, je devenais le monstre blanc écailleux. Toujours me regarder toujours ce sourire qui dévisage. Frissonner fléchir l’échine disparaître sous la terre. Petit monstre pâle et maigre petit monstre grandir et grandir et s’élever et atteindre nuages et ciel alors devenir le grand monstre blanc. Gronder colère et humiliation gronder identité et personnalité. Gronder toujours gronder pour s’exprimer. Mère ne pas aimer le grondement. Mère toujours punir et châtier toujours corriger et ricaner toujours toujours.

      Penser au ailleurs rêver au ailleurs. Contempler les lucioles souhaiter les rejoindre. Si haut dans le ciel dans le rêve affecté. Grandi le monstre guerrier. Devenir insignifiant effacé insipide. Honte pour mère, honte pour peuple. Parcourir les roches et s’isoler des autres. Rougir à l’approche de son ombre soupirer son nom dans le silence timide. Sca’lai. Brûler connaître chaleur et flammes dans le cœur dans la poitrine douloureuse. Sca’lai. Ici et avant. Sca’lai. Désirer femelle l’imaginer l’aimer. Faiblesse dans les jambes vomissures dans la gorge tempête derrière les yeux frisson dans le dos. Sca’lai. Lui offrir collier bijou significatif cadeau d’amour. Tout en or et en joyaux tout en sentiment et en avidité. Rire moqueur et rictus dégoûté Sca’lai refuser demande. Lancer collier avec indifférence devant les autres. Participer aux railleries contribuer aux massacres écorcher mon amour et le faire sécher devant les mâles.

      Mère furieuse. Mère humiliée. Décide de trouver gentille femelle. Mariage précipité mariage consumé devant elle. Maraugo. Magnifique. Vile. Affamée. Ne pas l’aimer ne pas l’apprécier. Se contenter de ses jambes autour de la taille de sa fente offerte et gourmande de sa bouche immense et ouverte. Ne pas entendre commentaire critique conseil. Maraugo s’amuser. Inviter deux amies. Futures épouses. Krea’sha et Skjoi. Devenir épuisé. Ne pas aimer. Regarder Sca’lai. La souhaiter. La détester. La craindre. Craindre femelles fuir femelles. Se sauver explorer s’établir. Lucioles au haut illuminent pensées. Alors brandir les ailes et battre l’air au rythme du cœur et des voix. S’envoler durant la nuit ne dire au revoir à personne battre la mesure de la liberté savourer le goût du pouvoir. Se sauver se sauver toujours plus loin toujours au loin et trouver cette boule cette sphère bizarre aux couleurs bizarres. Dénicher un endroit désert et sec trouver un liquide frais et limpide se baigner se laver apprécier le contact la sensation de flottement.

      Vivre seul et penser seul et agir seul. Oublier Sca’lai, Maraugo, Krea’sha et Skjoi et mère. Un jour rencontrer Kibbhactlaur exilé solitaire. Le regarder et penser. Vouloir l’abandonner puis l’inviter à se baigner. Lui avoir peur lui refuser longtemps lui enfin tremper un orteil dans l’eau puis un pied puis une cheville puis une jambe puis une cuisse puis un bassin puis un torse puis le corps. Devenir un clan tout nouveau un clan différent un clan avec autre avenir autres perspectives. D’autres nous rejoignent. Acceptent les différences répugnés de l’eau. Ne pas visiter le nouveau monde. Demeurer sur les terres, ne pas aimer la vue verte à l’extérieur des territoires secs. Alors demeurer ici.

      Alors que vie agréable vie paisible vie comme M’yuan le désirait. Elle débarquer elle s’intégrer dans clan. Sca’lai. L’éviter se tenir en retrait demeurer accroupi ne pas la regarder. Elle peut-être partir, elle sûrement partir elle doit partir.
    _______________________________________



    • Âge : 124 ans
    • Lieu de naissance : Zoflie
    • Race : Mizar Kappa
    • Rang : Chef du Thac
    • Prédéfini ? [X]OUI []NON
    _______________________________________



    • Physique :


      Les Mizar Kappa aiment bien se moquer du grand corps filiforme de M’yuan. À l’inverse de ses semblables, M’yuan possède une carrure peu impressionnante : des épaules minces et voûtées, un buste, musclé certes, mais tendu sur des os saillants, de longs bras menus dotés de grandes mains robustes et des jambes solides et interminables. D’ailleurs, l’expression de son visage accentue la différence entre lui et les Mizar Kappa. Il y a chez lui cette lueur d’intelligence qui brûle dans ses prunelles noires, et que l’on rencontre que très rarement chez cette race. Sa capacité de réflexion creuse des plis soucieux et pensifs sur son front lisse et plisse son long nez fin et cette bouche large et délicate.

      Toujours contrairement aux siens, M’yuan a une peau pâle et cireuse qui n’est guère affectée pour le soleil. Enfant, on croyait qu’il couvait une maladie ou bien que cette peau étrange signifiait sa faiblesse et son impureté. On le pense toujours. Plusieurs artifices le démarquent des autres, soulignent davantage les anomalies dont il est atteint. D’abord, sa longue chevelure épaisse, noire au somment du crâne et de plus en plus pâle vers les pointes, ses nombreux bijoux qu’il porte aux oreilles, à la lèvre inférieure et le collier qui lui ceint la gorge. Tous faits à partir d’or massif et de joyaux rouges ou noirs que l’on déniche dans la terre de Zoflie. Il y a également ses tatouages, l’un représentant des cercles au visage, du côté droit, l’autre ornant sa gorge, deux autres encore entourant ses bras. Ce sont des signes tribaux, pour la plupart, que M’yuan a lui-même tracés dans sa chair lorsqu’il en avait la possibilité. D’ailleurs, chaque tatouage correspond à un évènement important de sa vie.

      La partie gauche de son visage est ravagée par des écailles vert sombre qu’il pourrait aisément dissimulées, mais qui demeurent visibles afin de bel et bien prouver son appartenance aux Mizar Kappa. Néanmoins, certains supposent que M’yuan est incapable de se transformer totalement en un humain normal.

      Le port du pagne est important pour M’yuan. Non qu’il soit mal à l’aise avec sa sexualité ou même intimidé par sa virilité – car il sait très bien lui-même que son appareil est d’une grosseur et grandeur acceptable pour un homme de onze pieds quatre -, mais il trouve que c’est plus… esthétique. C’est bien l’un des seuls à se préoccuper de son style vestimentaire.

      Il serait stupide de sous-estimé M’yuan, bien que ce soit malheureusement le cas chez les siens. Cet homme, toujours accroupi, toujours replié sur lui-même, le dos courbé, le visage rivé au sol, semple peu impressionnant… jusqu’au moment où il délie son corps souple et domine les autres de sa hauteur vertigineuse. Même les plus grands Mizar Kappa se tordent le cou afin de le regarder dans les yeux.

    • Signes particuliers :

      Nul ne connait exactement la véritable forme de M’yuan. En effet, il se contente d’une apparence humanoïde composée d’une longue queue écailleuse, d’un vert tirant sur le noir, en guise de jambes, et d’ailes immenses munies d’écailles. Son visage s’allonge, sa peau s’assombrit, sa mâchoire démesurément grande laisse jaillir des canines longues et tranchantes ainsi qu’une langue sifflante et fendue. Ses pupilles deviennent des lignes verticales, et la coloration de ses yeux se transforme pour un vert fluorescent. De la tête à la fin de sa queue, il mesure environ trente-trois pieds.

      L’image qui est affichée au tout début de la fiche illustre l’apparence inconnue de M’yuan. Il s’agit d’un serpent long de quarante-trois pieds, doté d’ailes monstrueuses, et d’une tête immense ornée de deux paires d’yeux d’un vert lumineux et fendue par une bouche cauchemardesque armée de dents effilées et d’une langue fourchue. Ce corps flexible et visqueux est recouvert d’anneaux dans les teintes de gris, de noir et de vert et est accompagné d’une forte odeur d’humidité poisseuse.


    • 5 Qualités : Patient, intelligent, sens du l’humour, humble, curieux

    • 5 Défauts : Froussard, effacé, lunatique, anxieux, complexé

    • Caractère :

      La mère de M’yuan déplore le comportement doux et passif de son fils. Au lieu d’avoir un garçon puissant et brutal, musculeux et dominant, elle se retrouve avec une chose pâle au regard vif, au corps craintif et à la voix quasi-inexistante. M’yuan parle très peu, non pour économiser ses mots… seulement parce qu’il n’aime pas que l’on s’aperçoit de sa présence. En effet, il est surprenant de constater que cet homme effacé, embarrassé par la présence de ses semblables, puisse aujourd’hui s’approprier le statut de chef de clan du Thac. Il est si troublé par le regard des autres, par l’existence d’individus comme lui, qu’il se tient toujours l’échine courbée, les jambes pliées, le corps recroquevillé. Ce comportement s’aggrave en présence de femmes. Celles-ci intimident M’yuan, voire l’effraient à un tel point qu’il en tremble et qu’il s’enfuit la queue entre les jambes. Cette peur irrationnelle s’explique par les traumatismes subis par sa mère ainsi que par les autres femmes qui ont malencontreusement croisée sa route.

      M’yuan n’est ni arrogant ni méprisant. Il ne se considérera jamais supérieur aux autres, seulement différent. Il a conscience de cette différence et l’accepte. On ne peut pas dire qu’il est une bête. Ne se fiant pas qu’à ses instincts primaires, M’yuan préfère penser avant de réagir, avant d’entreprendre quoi que ce soit. M’yuan est peut-être l’équivalent d’un philosophe chez les humains normaux. Il pense et s’interroge. Il sait qu’il n’est pas à sa place dans une société aussi animale, et est convaincu que sa place est… à quelque part d’autre. C’est donc sur Saratium qu’il se sent enfin à l’aise, dans son élément. Il connait les terres, il connait les gens de sa race qui y vivent, le groupe dans lequel il évolue en tant que chef s’oriente vers de nouvelles valeurs et croyances, vers de nouveaux destins. Là-bas, on le respecte, on le considère enfin comme un Mizar Kappa à part entière, soulageant ainsi les complexes d’infériorité qu’il a développés tout au long de son existence.


    • Orientation sexuelle : Hétérosexuel

    • Statut civil : Marié, trois femmes.

      « ... Femmes. Mauvais. »


    _______________________________________
  • Votre nom: Nat.
  • Âge: 20 ans
  • Comment avez-vous atterrit ici? =.=’’
  • Des commentaires? Nop.
  • Une question? Est-il obligatoire de refaire le test d’entrée?

    _______________________________________

    L E . T E S T . D ' E N T R É E
    Spoiler:
     


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Domenic T. Darius
Ophidian
avatar

Messages : 283
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: M'yuan   Mer 8 Sep - 21:40

Validé. Very Happy

_________________
If some night I don’t come home
Please don’t think I’ve left you alone
The same place animals go when they die
You can’t climb across a mountain so high
The same city where I go when I sleep
Can’t swim across a river so deep
Arcade Fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saratium.purforum.com
 

M'yuan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» U.S. dollar destruction
» It's in the shadow that we shine | Ft. Yuan
» Midnight bathing with you feat. Zhao Yuan
» Séparation feat. Zhao Yuan
» Face-à-face feat. Zhao Yuan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saratium :: To Begin with ... ~ :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: