AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maera Sedai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maera Sedai
Quasar
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Maera Sedai    Mer 25 Aoû - 19:57

________________________________
Maera Sedai
_________________________

[list]

CRÉDIT DE L'AVATAR

    Enfance

    Sœur d’un homme destiné à gouverner un pays, fille d’une union royale, Maera n’était qu’une poupée parée de rubans et de froufrous lorsqu’on découvrit, avec un certain désarroi, les pouvoirs qu’elle possédait. Tout était involontaire. Le feu qui s’animait ou mourrait dans l’âtre de la cheminée, les objets menus qui lévitaient misérablement au-dessus des surfaces. Les membres de la famille Van’Trakand décidèrent de confier leur fille au bon soin de la Tour qui, elle, pourra lui apprendre à devenir une femme puissante et accomplie.

    L’arrivée à la tour

    Maera étaient incroyablement jeune lorsqu’elle fut introduite à la Tour. Certaines gamines avaient sont âge, d’autres paraissaient plus vieilles, plus mûres. D’abord, la Maîtresse des novices de l’époque, un certaine Mortagne Caire surnommée le Monstre, présenta aux novices leurs chambres, leur fit également visiter les lieux… soulignant l’évidence que les novices devaient s’occuper des corvées. Alors que les sœurs tentaient de montrer désespérément aux jeunes filles comment atteindre la vraie source, Maera n’en éprouva aucune difficulté. Autant elle était douée avec le pouvoir – assez pour s’attirer l’admiration des sœurs, autant son comportement de petite princesse capricieuse et manipulatrice devenait de plus en plus… insupportable. Peu importe les coups de fouets, la quantité impressionnante des travaux épuisants et les cruelles privations, Maera Van’Trakand était et demeurerait une petite aristocrate prétentieuse jusqu’au bout des ongles.

    L’apprentissage

    Oui, Maera était une bonne élève, seulement ses professeures souhaitèrent qu’elle se concentre davantage sur son apprentissage. À l’adolescence, la jeune fille, dotée d’un caractère impétueux et d’une voix impérieuse, intriguée par les pulsions qui la hantaient depuis peu, abandonnait ses cours et goûtait à ces choses délicieuses, interdites, ou du moins tenues secrètes dans sa société. La cour d’entraînement des Liges était une distraction des plus… captivantes. Maera adorait contempler ces corps humides de sueurs, souples et agiles qui se déplaçaient furtivement, rapidement, avec une dangereuse et merveilleuse précision. Plusieurs Ai Sedai assistaient aux entraînements, choisissant l’homme qu’elles lieraient à elle. Quant à Maera, elle réalisa qu’elle aimerait en posséder plusieurs. Peut-être ce blond… ce brun… Mais la seule façon d’obtenir pleinement et entièrement un Lige était de poursuivre avec acharnement ses études et ainsi devenir une Ai Sedai. Ce qu’elle fit.

    Ses amours

    Eh, oui. Cette section est sans doute capitale pour toute femme, surtout pour cette jeune Maera. Elle rencontra Lowen alors qu’elle terminait un récurage intensif des marmites de la cuisine, conséquence de sa langue de vipère. Il était le Lige d’une Ai Sedai reconnue et respectée qui était à la tête de son Ajah. C’était un homme… magnifique, attirant. Sa longue chevelure noire et soyeuse, nouée par une lanière de cuir, captait et absorbait les rayons lumineux du soleil. Sa peau était d’une pâleur mortelle, d’une douceur et d’une netteté aveuglante. Cependant, ce qui frappa Maera, ce fut les yeux bleus de Lowen. Deux saphirs incandescents, empreints d’une lueur sauvage et animale. Ils se croisèrent dans un couloir, il abaissa son regard figé vers elle… et Maera rougit comme une pucelle. N’avait-elle pas les cheveux crasseux, le visage sale, la robe tachée, les mains rouge vif? Tandis que lui resplendissait dans une tenue sombre ornée de dentelle d’or, elle, elle était seulement un souillon intimidé et… renfrogné.

    Elle connaissait peu d’informations sur ce Lowen, hormis les détails qu’elle parvint à grappiller ici et là. Beaucoup de novices fantasmaient sur cet homme, d’innombrables Ai Sedai lui lançaient des regards langoureux à la dérobée. Effrontée, voire complètement idiote, Maera amorça quelques tentatives pour l’aborder… mais se décourageait toujours au dernier moment. Comment un homme beaucoup plus vieux qu’elle, expérimenté, aimé et vénéré des femmes, pourrait s’intéresser à une petite pimbêche méprisante? C’est ce déclic qui l’exhorta à s’améliorer, à travailler sa puissance. Les Ai Sedai s’étonnèrent de cette motivation et même… du tempérament beaucoup plus doux et soumis de leur protégée.

    N’étant pas fidèle à un homme qu’elle savait pertinemment inaccessible, Maera se permit quelques découvertes avec des apprentis-Liges, notamment avec Asham son futur Lige, ainsi qu’avec certaines des autres novices. Elle n’eut aucune relation avec ce Lowen, mais certaines choses, qu’elle garde profondément en elle, sont survenues entre le Lige et Maera, devenue alors une Acceptée.

    Le châle

    L’Ajah Bleue l’accueillit. Asham devint son Lige. L’Amyrlin tenait à ce que des Ai Sedai soient envoyées sur Saratium, porteuses d’une importante mission. Malheureusement, à la suite d’évènements catastrophiques, Maera se retrouva prisonnière, incapable de saisir le pouvoir unique, aux mains d’hommes et de femmes étrangers et grossiers…
_______________________________________



  • Âge : 29 ans
  • Lieu de naissance : Antalya, planète d’origine
  • Race : Quasar
  • Rang : Ai Sedai de l’Ajah Bleue
  • Prédéfini ? []OUI [X]NON
_______________________________________



  • Physique : Conformément aux siens, Maera Sedai est petite et joliment rondelette. Ses formes généreuses - comprenant une poitrine des plus alléchantes, une taille fine s’élargissant au niveau des hanches, un postérieur bien dodu, des cuisses rondes – deviennent une certaine attraction autant pour les hommes que pour les femmes qui la croisent. Les corsages étonnamment serrés et rigides que l’Ai Sedai portent soulignent davantage ses attraits envoûtants… et valorisent la richesse de ses seins et la forme de ses hanches. Ses vêtements n’ont rien de mauvais goût : de riches robes en soie, munies de multiples jupons et de joyaux étincelants. Ayant vécu dans le luxe dès ses premiers mois, Maera raffole des tenues affriolantes et saisissantes. Le temps de son noviciat étant terminé, dorénavant elle pouvait se permettre tout ce dont elle désirait depuis des années.

    La chevelure de Maera est longue et soyeuse, d’un blond timidement cuivré, qui lui atteint le milieu des cuisses. L’Ai Sedai les coiffe, affectionnant tout particulièrement le filet de perles que lui a remis un homme il y a quelques années. Parfois, c’est un chignon austère qui trône sur le sommet de son crâne, d’autres fois ses cheveux ondulent gracieusement alors que certaines mèches sont rehaussées ici et là. Le contraste entre le doré de sa tignasse élégante et l’éclat sombre de ses prunelles est captivant. Ses yeux, d’un gris presque noir, sont immenses et déconcertants. Ils semblent s’exprimer, communiquer un message insaisissable. Maera teinte ses paupières d’un trait noir et d’une poudre sombre, accentuant ainsi leur effet hypnotique. Sa peau, lisse, est d’une pâleur pure alors que sa bouche, petite et boudeuse, tend sur le pourpre.

    Maera ne possède pas encore le visage sans âge des Ai Sedai, ces dernières ne l’obtiennent qu’après plusieurs années d’utilisation du pouvoir unique. D’ailleurs, Maera n’a pas encore ce visage impassible que les siennes utilisent pour masquer leurs émotions. Oh, bien entendu, Maera, venant d’une lignée fière et noble, peut, à la rigueur, déployer un regard flegmatique ou bien décocher l’un de ses regards meurtriers qui font sursauter de frayeur les pauvres gens… mais ses émotions semblent surpasser sa volonté de les contrôler. Il lui faut encore un peu de temps… et de pratique.
  • Signes particuliers : Un collier ayant une pierre rouge sang.
  • 5 Qualités : Déterminée, rusée, curieuse, ambitieuse, patiente (s’il le faut vraiment)
  • 5 Défauts : Entêtée, hautaine, caractère explosif, secrète, contrôlante
  • Caractère : Sa démarche est altière, sa voix mélodieuse est autoritaire, son menton, hautain, est dressé, ses yeux, à la fois expressifs et impénétrables, défient quiconque osant l’importuner. Maera Sedai est une aristocrate jusqu’à la moelle des os, ce qui lui a valu plusieurs remontrances douloureuses de la part de la Maîtresse des novices ainsi que de ses tutrices, les Ai Sedai confirmées. Sa langue, acérée, fut également l’un de ses problèmes les plus récurrents durant son apprentissage. Elle ne saurait dire le nombre exact de fois où les sœurs lui ont lavé la langue avec un savon particulièrement infect.

    Sa mère lui enseigna, avant que Maera ne quitte la demeure familiale pour la Tour, que toute femme devrait pouvoir maîtriser ses émotions et regarder ce qui se passe avec un froid détachement. Maera aimerait bien appliquer cette règle à la lettre, seulement son caractère volcanique et parfois imprévisible l’en empêche. Étant perpétuellement à fleur de peau, les plaisanteries sur ses humeurs changeantes fusent de toute part parmi ses compagnes. Certaines les relient à ses hormones instables, d’autres à des frustrations sexuelles inassouvies. Pourtant, quelques unes devraient se souvenir quelle jeune fille curieuse et fiévreuse Maera était. Elle fut réprimandée également pour ses conduites et sa fâcheuse manie d’observer, comme toutes les autres femmes présentes à la Tour, les apprentis-Liges s’exercer au combat. Bon, il eut mieux fallu pour elle de miser sur la prudence lors de ses rencontres nocturnes avec l’un d’entre eux...

    D’apparence, Maera Sedai peut être considérée comme une prude personne, mais tout devient différent dans l’intimité. Elle n’aime pas dévoiler au monde entier ses penchants et ses amants. Comme toute bonne fille, Maera apprécie la galanterie chez les hommes. Les vulgaires, les brutes, les vicieux, les pervers dégoûtants ne sont pas des critères de charme à ses yeux. Oh, elle aime bien le romantisme, mais elle préfère la passion douloureuse et foudroyante.

    Il y a une chose que Maera exécute mieux qu’une autre Ai Sedai : masquer la vérité. Elle ne ment pas, mais elle ne dit pas toujours ce que l’on veut entendre. Elle nuance toujours tout, n’avoue pas tout… préserve secrètement certains sujets ou répond par énigmes. On peut dire qu’elle est… mystérieuse? Cette facette de sa personnalité peut devenir incroyablement agaçante… ça et son entêtement exaspérant. Si elle a une idée en tête, rien ne l’empêchera de la mener à bien.
  • Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
  • Statut civil : Célibataire

    « ... La Roue tisse comme la Roue le veut.


_______________________________________

[*]Votre nom: N.A.T.
[*]Âge: 20 ans
[*]Comment avez-vous atterrit ici? Par inadvertance.
[*]Des commentaires? Nop.
[*]Une question? Nah.

_______________________________________

L E . T E S T . D ' E N T R É E
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sca'lai
Admin ~ Don't stare
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Maera Sedai    Dim 29 Aoû - 0:59

Je te valide. Superbe fiche, comme toujours. ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
 

Maera Sedai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Christian - Maera
» Shinobi no Sedai V2
» Shinobi no Sedai V2
» Maëra Evelys ou la petite sirène amnésique
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saratium :: To Begin with ... ~ :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: