AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
M'yuan
Mizar Kappa
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Lun 27 Déc - 20:51

Main immense et pâle qui enfonce longs doigts dans les nuages pâles et dans l’aveuglante lumière. Peu importe mouvements, le ciel immobile reste immobile et la main reste impuissante. Rabaisse le bras, observe la main inutile. La tourne, la soupèse. Chair pâle chair ferme chair insensible à la chaleur à la lumière brûlante mais chair frissonnante trempée dans l’eau. Plonge la main dans le liquide bleu, c’est frais. Tends le cou, abaisse le tronc, enfouis bouche dans l’eau et bois lentement.

Pas peur de l’eau. Appris que l’eau moins dangereuse, qu’elle nettoyait la chair crasseuse. Autres Mizaris ne pas comprendre, renifler dédaigneusement l’eau ou trembler de frayeur, ne pas comprendre pureté de cette rareté. Aime l’eau, goûte bon, agréable dans la bouche dans le gosier et dans les cheveux. Rien chez nous n’est léger et agréable, tout est piquant et violent.

Entendre un bruit, derrière. Me retourne vivement, gravis les roches amoncelées, lance regard furtif. Découvre grande femelle recroquevillée, humant le sol sablonneux, pistant odeur, accompagnée de grands monstres tigrés au grognement profond. Dévisager femelle, plisser les paupières, ne pas être content, ne pas être content du tout. Pourquoi femelle ici, pourquoi femelle proche de l’eau, femelle ne pas apprécier l’eau.

Sentir le cœur se débattre, la faiblesse dans les jambes, le nœud dans le ventre, l’élancement dans la tête. Tout sentir, ne pas aimer. Femelle glisse vers ici, femelle peu vêtue, seins et fente et cou dissimulés, mais bijoux en or aux poignets, au cou, tatouages barbares courant sa chair de miel. Vent m’apporte odeur de femelle, odeur épicée envoûtante, ne pas aimer ça. Froncer le nez, siffler, pas content. Femelle redresse la nuque et l’échine, tendre ses yeux perçants vers moi, ma petite personne frétillante. Me remarquer, remarquer mes petits yeux suspicieux apparaître des rochers. Soupirer, ne pas aimer qu’elle me voit.

Grimper jusqu’au sommet des roches, m’accroupir, la dévisager, incliner la tête, cligner des paupières. S’évaluer femelle et moi, gros monstres tigrés grondent, répondant à mon sifflement. Femelle belle, femelle voluptueuse et sauvage. Femelle armée de lances et de flèches. Femelle chasser pour le clan, femelle s’éloigner du clan, femelle savoir que moi pas aimer qu’elle s’éloigne autant. Ne pas avoir confiance, ne jamais avoir confiance. Femelle fourbe, femelle rusée, femelle vilaine et méchante. Enrouler mes jambe repliées de mes bras maigres et longs, appuyer menton contre genou, se balancer d’en avant en arrière.

-Sca’lai.

Prononcer le nom, alors la saluer. Reconnaître ainsi sa présence, respect des anciennes traditions. Femelle y tenir, femelle pas comme nous, femelle demeure avec nous pas obligation non par choix. Elle connaître trop d’éléments sur le clan, elle danger, elle demeurer ici, avec nous, sous surveillance. Si femelle quitter le clan, alors répéter où je suis et femmes venir me chercher et me châtier, ne pas vouloir ne pas vouloir du tout.

Mais femelle toujours me contrarier, toujours se moquer, toujours me sous-estimant. Ne pas être comme tous les autres mâles. Ne pas être stupide et bête. Ne pas se pas pavaner comme autres mâles fiers de muscles et de grosseur du sexe. Ne pas être arrogant, ni suffisant. Seulement être M’yuan, seulement mâle différent. Ne pas aimer Sca’lai. Se méfier de femelle. Elle vouloir me planter poignard entre les côtes, elle y parvenir si ne pas faire attention.

Toujours garder distance, toujours analyser mouvements de femelle, toujours se méfier.

-Toi proche de l’eau, toi chercher quelque chose?

Voix basse, voix incertaine. Ne pas se sentir mâle en sa présence, se sentir plutôt petit et misérable. Elle renifler, elle hautaine, esquisser sourire supérieur. Femelle souvent prétendre être meilleure que M’yuan que moi. Toujours veiller à garder distancer, toujours la surveiller, femelle dangereuse, plus dangereuse que l’eau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sca'lai
Admin ~ Don't stare
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Ven 7 Jan - 10:57

    Sca’lai préférait, et de loin, la compagnie des félins de Saratium à celles de ses soi-disant frères du Thac. Elle ne se considérait pas comme une membre du clan. Elle leur reprochait leur mode de pensée, leur désir d’être différent. Elle leur reprochait de respirer le même air qu’elle. Et de se trouver dans un clan majoritairement constitué de mâles la troublait. Elle n’avait jamais vu de clan semblable sur sa planète d’origine. Et le groupe avec lequel elle était venue sur Saratium était un groupe normalement constitué, c'est-à-dire de quelques mâles et de nombreuses femelles. Elle concevait mal que tous les mâles du Thac puissent vivre sous l’autorité de M’yuan et que jamais il n’y ait de lutte pour le pouvoir. Les mâles avaient cette fâcheuse manie de se battre entre eux pour ce genre de choses. Elle, Sca’lai, se battait pour trois raisons distinctes; par jeu, par colère, ou par instinct de survie.

    Sa lance à la main, elle s’accroupit et huma le sable chaud. Elle pistait un animal depuis plusieurs jours. Elle aurait pu aller plus rapidement mais elle aimait prendre son temps pour traquer ses proies. Elle s’amusait à décoder les signes du passage d’un être, c’était un jeu pour elle. Chasser pour elle-même lui procurait une grande satisfaction. Mais lorsqu’elle devait chasser pour le clan, elle expédiait rapidement la tâche. Là, elle était seule depuis plusieurs jours, à plusieurs kilomètres du clan. Elle n’avait pour compagnie que ces immenses chats qu’elle affectionnait. L’un d’eux s’approcha d’elle par derrière et, toujours accroupit, elle passa le bras autour de son large cou pour le caresser. L’animal ronronna, la femelle aussi. Puis le chat retourna près des autres. Un sifflement attira son attention. Elle leva les yeux du sol et croisa le regard vif et anxieux d’un mâle. M’yuan. Ce pseudo chef de clan nominé par elle ne savait quel caprice du sort. Elle l’observa sans ciller. Il finit par bouger, se jucher sur des rochers plus élevés. Un léger sourire étira les lèvres de Sca’lai, qui se redressa de toute sa hauteur, délaissant l’odeur de sa proie dans le sable. Les chats grondaient et ne s’arrêtèrent que lorsque M’yuan se recroquevilla. Ils avaient cessé de voir en lui une menace. Sca’lai eut envie de rire. Qui pourrait bien avoir peur de ce sous-être ? Il prononça son nom. Il avait ce genre de comportement avec elle. Respectueuse des traditions, Sca’lai prononça celui de son chef, mais elle se demandait toujours s’il le faisait par respect ou par moquerie pour son attachement aux vieilles valeurs.

    M’yuan lui demanda ce qu’elle faisait si près de l’eau. Elle promena son regard autour d’elle, reconnut l’endroit. L’oasis où elle ne venait jamais. On l’y avait conduite quand on l’avait fait entrer dans le clan, pour un baptême forcé. C’était une « nouvelle tradition ». Combattre la peur de l’eau pour que le Thac soit plus fort. Sca’lai n’aimait toujours pas l’eau, en avait encore plus peur qu’auparavant. Mais elle camoufla son mouvement de recul en faisant mine de regarder ce que faisaient les chats un peu plus loin. Elle émit quelques sons et fit des gestes précis et coulants pour lui répondre.

      « Mes yeux sont tout à la chasse, M’yuan. Ils ne voient que la proie. Je ne verrais l’eau que pour éviter de tremper mon pied dedans. »


    Et c’était vrai. Lorsqu’elle se concentrait sur sa chasse, il n’y avait que cela qui occupait son esprit. Tout le reste était mis de côté. Les questionnements, les colères. Là, M’yuan avait poussé du doigt sa concentration et lui avait ramené l’amère réalité devant les yeux. Son front se plissa.

      « Tu te prélasses encore au soleil plutôt que de chasser, M’yuan ? Beaucoup de mâles de ton clan –elle cracha le mot avec dédain – ont cette fâcheuse habitude. »


    Dans les groupes normaux de Mizaris, les mâles chassaient peu, laissant la tâche aux femelles. Mais ici, il n’y avait que quelques rares femelles et les mâles n’avaient pas l’air de comprendre que les rôles de chacun devaient être transformés.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
M'yuan
Mizar Kappa
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Mer 12 Jan - 21:19

-Mes yeux sont tout à la chasse, M’yuan. Ils ne voient que la proie. Je ne verrais l’eau que pour éviter de tremper mon pied dedans.

Bouger avec malaise. Ne pas aimer le regard sévère de la femme, ne pas aimer son port altier, ne pas aimer cette voix roulant sous l’intonation de l’orgueil et de la suffisance. Frémir sous la sécheresse brûlante de l’aveuglante lumière, agiter les orteils dans le sable et la poussière, sentir les petits cailloux s’écraser sous la plante de mes pieds. Aimer la nature et le silence et la solitude. Frémir sous les grognements menaçants des félins dont les petits yeux vilains me dévisagent avec défiance. Sca’lai s’agite et se dresse davantage.

-Tu te prélasses encore au soleil plutôt que de chasser, M’yuan ? Beaucoup de mâles de ton clan ont cette fâcheuse habitude.

Jeter un coup d’œil derrière l’épaule, peut-être incrédule, peut-être hésitant. Vouloir toucher l’eau et se purifier le corps de la saleté. Se demander s’il existe des étendues d’eau plus importantes, se demander si le monde est identique au paysage rocheux et sec des territoires du clan. Envisager, peut-être, des expéditions par delà les frontières, mais hésiter par peur de l’inconnu.

Reporter attention sur infâme femelle. Si grande, si imposante, si fière, si têtue. La surveiller, s’en méfier. Pas exactement des nôtres, pas exactement des autres, un entre deux, un drôle de mélange explosif. Sca’lai ne pas aimer les femelles, ni les mâles, l’eau, ni le vent, ni la terre, ni rien. Toujours hautaine, toujours impressionnante. Croire être mieux que nous que moi. Peut-être vrai, après réflexion. Surveiller Sca’lai, elle vouloir partir, elle sûrement partir, avertir les autres de nos positions exactes, de l’identité de nos membres.

-Mâles toujours vieilles traditions. Femelles font ce qu’elles veulent… tant que femelles demeurent dans le territoire.

Peut-être un rappel ou un avertissement. Sca’lai froncer les sourcils, percevoir la remarque et ne pas l’apprécier. Sca’lai libre, Sca’lai aucune attache. Être emmurée entre des frontières l’agace. Le corps de Sca’lai luit de sueur sous le dur soleil. Peau sublime, muscles parfaits, odeur fauve et épicée. Humer doucement, par bouffée, par gourmandise.

-Mais Sca’lai raison. Sca’lai souvent raison, mais pas tout le temps.

L’observer longuement, paupières tiquent, lèvres frémissent. Prudemment, tendre un pied vers une roche plus basse, toujours observer femelle, descendre lentement jusqu’à sa hauteur tout en respectant distance. Ne pas croire que seuls mâles musclés et stupides peuvent acquérir un titre de chef de clan.

-Suivre piste? Gros gibier?

Tendre le nez, rester hors de porter, peut-être que femelle désire m’abattre. Lire animosité et dégoût dans les yeux de femelle, corps rigide, tendu. Faible relent de nourriture flotte dans l’air, a imprégné trace dans le sol. Avoir pitié de la pauvre bête que Sca’lai piste aussi minutieusement.

-Femelles meilleures pour chasse. Mâles toujours s’agiter, s’emballer. Femelles plus poser, plus… malines. Prendre son temps, les femelles.

Accompagné paroles de gestes. Main longue et blanche qui avance lentement sur eux doigts sur le sol chaud.

-Malines et rusées, calculatrices et attentives. Pas mâles. Mâles pressés. Mâles souvent irréfléchis. Mais femelles toujours plus malines, attrapent plus facilement et rapidement les proies.

Saisir vivement une pierre et la montrer à Sca’lai.

-Mais mâles mangent, gloutons. Femelles attendent. Femelles patientent.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sca'lai
Admin ~ Don't stare
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Mar 18 Jan - 15:59

    « Mâles toujours vieilles traditions. Femelles font ce qu’elles veulent… tant que femelles demeurent dans le territoire. Mais Sca’lai raison. Sca’lai souvent raison, mais pas tout le temps. »


M’yuan lui avait toujours fait un drôle d’effet. La question qui lui venait toujours à l’esprit lorsqu’elle le voyait, c’était « pourquoi ? » Pourquoi se tenir si bas alors que tout le monde estime son vis-à-vis par sa carrure, sa stature ? Pourquoi pencher la tête si souvent ? Pourquoi être si lent pour ? Même de se déplacer de rocher en rocher semble, pour Sca’lai, prendre une éternité. Quand enfin il arriva au niveau du sol, toujours recroquevillé sur lui-même dans la position du petit dans le ventre d’une femelle grosse, il lui demanda si elle pistait un gros gibier. Il voulait sans doute savoir si elle chassait pour le clan. Elle secoua la tête. Ce qu’elle chassait était petit, pour elle, pour se distraire. Pour s’éloigner du reste du clan sans qu’on l’embête. Sur le chemin du retour, elle capturerait une proie plus conséquente dans le temps de le dire.

    «Femelles meilleures pour chasse. Mâles toujours s’agiter, s’emballer. Femelles plus poser, plus… malines. Prendre son temps, les femelles. Malines et rusées, calculatrices et attentives. Pas mâles. Mâles pressés. Mâles souvent irréfléchis. Mais femelles toujours plus malines, attrapent plus facilement et rapidement les proies. Mais mâles mangent, gloutons. Femelles attendent. Femelles patientent. »


Elle émit un sifflement agressif et donna un coup sur la main de M’yuan qui retenait le caillou. Émettre des commentaires bons sur la chasse des femmes ne la rendrait pas plus conciliante, pas plus aimable ni plus soumise. Elle ne serait jamais soumise à ces mâles, ne se trouverait jamais abrutie par un bon et beau parti qui lui dirait qu’elle est la meilleure à la chasse en espérant la faire venir sur le même caillou que lui. Non. Et le camp était plein de ces mâles vaniteux. Les allusions à l’union avait été faite. Sca’lai les avait tous envoyer bouler méchamment. Il y en avait même un qui lui avait fait des avances sans songer même à une union. Ce dernier, elle l’avait rejeté encore plus violemment que les autres. Ces mâles … aucun respect de la tradition de leur race.

    « Tu as réussi à transformer des mâles autrefois honorables en ces espèces de bêtes rassemblées dans un faux clan. Tu te pavanes et leur inculques de nouvelles façons de faire et ils avalent des mots comme on gobe les mouches qui tournent autour de nos têtes. Tu as réussi à leur faire oublier plein d’éléments essentiels de notre culture. Tu dois bien être capable de leur enseigner à être autre chose que des brutes gloutonnes. »


Elle émit un ricanement méprisant.

    « Tu es plus une mère qu’un chef pour eux. C’est à toi d’éduquer tes rejetons, femelle. »


L’insulte n’était même pas déguisée. Elle venait de remettre en cause la masculinité de son chef et ses qualités de meneur. Pour un mâle, être appelé « femelle » était une dure insulte et elle le savait.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
M'yuan
Mizar Kappa
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Mer 16 Fév - 19:34

-Tu as réussi à transformer des mâles autrefois honorables en ces espèces de bêtes rassemblées dans un faux clan. Tu te pavanes et leur inculques de nouvelles façons de faire et ils avalent des mots comme on gobe les mouches qui tournent autour de nos têtes. Tu as réussi à leur faire oublier plein d’éléments essentiels de notre culture. Tu dois bien être capable de leur enseigner à être autre chose que des brutes gloutonnes.

Agiter main. Ne pas aimer le picotement. Ne pas aimer le souvenir de la main de Sca’lai sur chair pâle de M’yuan. Ne pas aime se souvenir du contact. Picotement désagréable, picotement inquiétant. L’écouter d’une oreille distraite. Lance le caillou au loin. Le regarder planer puis s’écraser lourdement sur le sol poussiéreux. Un petit lézard sursauta, darda un regard oblique dans la direction de femelle monstrueuse et de M’yuan accroupi, et déglutit et disparut.

-Tu es plus une mère qu’un chef pour eux. C’est à toi d’éduquer tes rejetons, femelle.

Lézard parti. Sca’lai toujours présente. Sca’lai froid et suffisante, redressant fièrement les épaules, bombant le torse comme un mâle gonflé d’orgueil et de parure. Petite moue moqueuse et vilaine sur ses lèvres sèches. Petite lueur malveillante dans prunelles glacées. Frémir les oreilles, M’yuan, frémir les narines, siffler de mécontentement. Froncement de sourcils chez Sca’lai.

-Sca’lai insultante. Si M’yuan mère, alors M’yuan corriger ses rejetons, alors corriger Sca’lai.

Les traits de femelles se durcirent, sa bouche sourit. Elle toujours m’humilier, toujours m’évaluer. Sca’lai stupide, Sca’lai têtue. Toujours se rire de M’yuan, toujours lui rappeler ses faiblesses, toujours creuser plus profondément dans la chair la honte et la fierté brisée et le courage inutile et l’espoir douloureux.

-Patience, limite, Sca’lai.

Incliner la tête, la dévisager du coin de l’œil, frémir de méfiance et de frustration et de crainte. Ne pas désirer la laisser approcher, ne pas désirer la corriger. Ne pas vouloir la toucher. Contact déstabilisant, contact picote. Sifflement se propage, jaillit de ma gorge, langue effilée se tordre sur mes lèvres. Mâchoire se tendre, joues se s’étirer, dents s’allonger, bouche s’ouvrir grand et langue se tortiller méchamment. Corps vouloir se déplier, membres souhaiter s’élancer.

S’accroupir davantage, fermer d’un claquement sec la mâchoire, observer Sca’lai en coulisse. Sca’lai surprise, Sca’lai regarder mâchoire de M’yuan comme si elle apparaissait pour la première fois.

-Sca’lai surveiller paroles, sinon Sca’lai regretter. M’yuan chef de clan, alors M’yuan respect. M’yuan ne plus supporter railleries et mesquineries.

Elle et les autres, toujours penser que M’yuan est un imbécile, un mâle soumis. Autres femelles, mes femelles, toujours sous-estimer M’yuan. Mais M’yuan connaît ses limites, connaît son corps. Parfois, M’yuan tenté de se transformer, de céder au désir d’impressionner femelle. Mais M’yuan ne plus être jeune puceau berné d’illusions et d’amour pathétique.

Non.

M’yuan différent, maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sca'lai
Admin ~ Don't stare
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Ven 18 Fév - 13:25

Sca’lai serrait les dents. L’idée d’être corrigée comme un jeune enfant n’avait absolument rien d’amusant. Certes, elle aurait été très étonnée que M’yuan mette la menace à exécution. Il était beaucoup trop faible. Elle n’avait aucun doute qu’elle serait capable de clouer ce mâle au sol s’il essayait de l’approcher d’un peu trop près. Elle savait toutefois aussi que ça n’était pas bien vu de reculer devant un châtiment que l’on avait mérité. Et Sca’lai n’était pas idiote; depuis le temps qu’elle était ici, M’yuan avait déjà accumulé plus de raisons que nécessaires pour justifier une punition exemplaire. En temps normal, dans un clan normal et traditionnel, Sca’lai n’aurait pas frémi à l’idée d’être châtiée. Seulement, ici, avec ce chef de pacotille, elle considérerait cela comme humiliant, loin d’être naturel. Elle était plus grande que lui, forcément plus forte et aurait mérité cent fois plus que lui d’être chef de ce clan. Mais les femelles n’allaient pas à la tête des clans. C’était aussi naturel.

    « Patience, limite, Sca’lai. »


Ces mots, prononcés sèchement et accompagnés d’un claquement de langue agacée, furent suivis d’un element inattendu. Pendant un moment, Sca’lai pensa, avec un mouvement de recul, que M’yuan allait se transformer devant elle. Elle avait toujours été curieuse quant à sa deuxième forme, qu’elle n’avait jamais vue, du moins pas entièrement. Mais la transformation cessa quand le mâle sembla prendre conscience de ce qu’il allait faire. La mâchoire distendue claqua sèchement et le visage reprit une allure plus humaine. Sca’lai émit un feulement qui dénotait à la fois du soulagement, de la méfiance et une certaine déception qu’elle n’aurait pas su s’expliquer, mais dont le non verbal avait sûrement du être décodé par M’yuan.

Surveiller ses paroles … Elle grimaça, son air arrogant et défiant venant se reposer presque immédiatement sur son visage. La plus simple de ses expressions pouvait être interprété comme une raillerie au mâle dominant.

    « Un chef est un guide pour les membres de sa tribu. Si le guide est aveugle, la tribu finira au fond d’un ravin. Si le guide est bête, la tribu tournera en ronds. Et si le guide est faible, la tribu est vouée à s’éteindre. »


L’instinct de Sca’lai la poussait à se méfier des mâles qui n’affichaient pas leur force. Ça n’était pas un comportement normal que de ne pas chercher à gagner le respect par la force. La tribu serait plus forte, elle en était certaine, si M’yuan utilisait plus ses muscles que sa tête. On ne fait vivre personne avec sa tête.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
M'yuan
Mizar Kappa
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Dim 8 Mai - 22:13

-Un chef est un guide pour les membres de sa tribu. Si le guide est aveugle, la tribu finira au fond d’un ravin. Si le guide est bête, la tribu tournera en ronds. Et si le guide est faible, la tribu est vouée à s’éteindre.

Sous-entendus. Toujours sous-entendus, mais souvent moins subtils. Femelle dure, femelle toujours exigeante, jamais satisfaite, toujours imposante. Femelle vouloir mener, femme avec tête de mâle bouché, mais femelle avec beau corps de femme. Secouer la tête, pas beau corps, ne pas regarder le corps. Femelle tentante, femme poison, femelle ensorceler et ensuite percer. Femelle pourrait être chef de clan, mais femelle têtue, femelle toujours observer toujours critiquer.

-Tribu existe, de plus en plus forte. Pas espérer notre perte, Sca’lai, pas espérer notre perte. Nous, mâles et femelles, exilés des nôtres, loin, besoin de créer, de se lier. M’yuan guide, eux se rassembler autour de M’yuan, toi seule refuse autorité. Toi toujours comme ça, toi jamais reconnaître autorité.

Vouloir rouspéter, vouloir se défendre. Mais Sca’lai bornée, Sca’lai drôle d’idées sur masculinité, sur puissance, sur virilité. Mâle que veut Sca’lai en rêve seulement. Mâle jamais assez mâle, ou trop stupide, ou trop bizarre comme M’yuan. Se souvenir, frissonner. Ne pas aimer mémoire, ne pas aimer passé. Passé honteux, passé humiliant, passé terrifiant.

Se redresser, s’éloigner, ne pas être proche. Sca’lai rapide, Sca’lai peut-être impulsive, peut-être plonger dans M’yuan crocs ou griffes ou arme. Toujours penser, toujours soupçonner mauvaises pensées, mauvaises idées chez femelle. Femelle vouloir dernier mot, femelle fière et orgueilleuse.

-Tribu ne pas s’éteindre, ne doit pas. Nécessaire. Qui veut rentrer? Seulement Sca’lai. Mâles et femelles fidèles. Désir et espoir qu’autres viendront. Viendront, autres.

Grossir le clan, devenir un grand clan, être supérieur, changer choses, devenir autre chose. Ne pas retourner vers femmes, vers mère, vers stupidité, brutalité, imbécilité, vulgarité. Découvrir plutôt, nécessité. Devenir autre chose, muter, se transformer. Croire que c’est possible. Sca’lai farouche.

Paysage sec et vide, pas bruit pas mouvement. Soleil et terre dégagent odeur, odeur de brasier, de chaleur, de poussière. Soleil bouge, descend. Devoir se presser, devoir trouver à manger, autres femelles chasser, pas juste Sca’lai.

-Toi… chasser. M’yuan interrompre femelle. M’yuan continuer route, retourner au clan, Scal’ai suivre ou Sca’lai demeurer avec amis?

Ne pas les voir, mais capter effluves musquées d’animaux étrangers. Ne pas les aimer, toujours vouloir mordre M’yuan. Croire que Sca’lai leur ai donné mission de croquer fesse de M’yuan. Se méfier de femelle, femelle toujours imprévisible, femelle poison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sca'lai
Admin ~ Don't stare
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 19/08/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   Ven 20 Mai - 15:31

Spoiler:
 

Sca’lai emit un grondement qui resta au fond de sa gorge, exprimant son mécontentement alors que la mâle la jaugeait tout en lui faisant la morale. Pour qui la prenait-il ? Espérer la perte du clan ? Non, assurément pas. Ce clan avait beau être contre nature, elle en faisait partie. Et il aurait fallu être fou pour en souhaiter la dissolution complète et absolue. En fait, ce genre de pensée ne devait pas même germer dans la tête d’aucun de ses semblables. Détruire un chef pour prendre son clan, éliminer les mauvais éléments pour repartir plus fort, chasser les mâles se trouvant là en surnombre … c’était tout ce dont le Thac aurait eu besoin. Mais personne ne semblait prêt à renverser M’yuan, et ça n’était certainement pas elle, une femelle, qui le ferait. M’yuan pouvait s’escompter chanceux que Sca’lai soit aussi respectueuse des traditions de leur peuple.

-Toi… chasser. M’yuan interrompre femelle. M’yuan continuer route, retourner au clan, Scal’ai suivre ou Sca’lai demeurer avec amis?

Sca’lai avait l’intention de demeurer loin du clan pendant un moment, de traquer cette proie invisible et sans grand réel intérêt qu’elle poursuivait sans se presser lors de l’interruption de M’yuan. Il arrivait parfois que des femelles s’absentent des jours durant pour pouvoir ramener un gibier imposant. La proie de Sca’lai ne valait pas cette lenteur d’action. Revenir auprès de la tribu après plusieurs jours d’absence sans rien ramener ne lui vaudrait que de l’humiliation et la perte de sa réputation de chasseresse, de combattante. Et ça, elle n’y était pas prête. Elle espérait maintenant que M’yuan n’ait pas senti et deviné la nature de sa pseudo-chasse. Alors il saurait qu’elle désirait s’éloigner. Il croirait qu’elle voulait fuir le campement, retourner auprès des Explorateurs. Mais elle ne le ferait pas. Elle avait donner sa parole. Elle y avait été à demi contrainte, mais elle l’avait donnée et ne pouvait revenir sur les mots une fois qu’ils étaient lancés. Ce serait trahison et Sca’lai n’était pas une traitresse.

    « Rentrer. »


Elle n’utilisa pas le terme que M’yuan avait lui-même utilisé : suivre. Elle voulait par là lui faire comprendre qu’il n’avait rien à craindre d’elle, qu’elle ne préparait rien contre lui – qu’aurait-elle pu préparer, de toute façon – mais qu’elle refusait de se soumettre entièrement de le « suivre ». Elle était contre sa ligne de pensée, contre ses actions, contre son attitude.

    «Les chats à grandes dents et rayures resteront loin du campement de M’yuan. Ils n’aiment pas l’odeur de la peur. »


En fait, les chats étaient parfaitement conscients qu’à s’approcher de trop près, ils deviendraient des proies pour le clan, une menace à éliminer. Sca’lai tripota le voile qui couvrait son cou et tapa du pied, manifestant de l’impatience. Elle était restée ici trop longtemps à dialoguer avec le mâle. Sans avertissement, elle sauta au bas du rocher sur lequel elle se trouvait et se retourna pour saluer son chef avec un salut rituel qui n’avait rien pourtant du salut du à un chef. N’aimant pas le voir comme ça, grand et sa silhouette découpée dans le soleil, au-dessus d’elle, elle se dépêcha de tourner les talons et de courir vers ses compagnons à fourrure.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://1000years.purforum.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eau mieux que Sca'lai [pv Sca'lai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Séduire pour mieux détruire ... :)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saratium :: Saratium ... ~ :: La Terre Triple :: Oasis Rarugg-
Sauter vers: